1. CHARTRES LE 7 SEPTEMBRE 1952. Je me souviens parfaitement qu’un orage déversait ses trombes d’eau sur la ville lors de ma descente du train. Personne ne m'attendait et cependant : bénéricier d'une telle réception du tonnerre, généreusement arrosée avec en prime : feu d'artifice !

  2. Le lendemain fut tout autre, de même que les semaines, les mois voire les années. Le contraste entre ma région d’origine et ce département fut tel que J’ai dû patienter des années avant de m’adapter à son relief, ses us et coutumes. Des années au cours desquelles j’ai forgé et développé mon activité professionnelle.

  3. Finalement, après avoir sillonné l’Eure et Loir en tous sens, je le trouve bien plus attrayant que supposé à l’origine   Aujourd’hui encore, j’y découvre d’autres richesses par le truchement de l’association : Les amis des journées lyriques de Chartres et d’Eure et Loir »

  4. Depuis 1952, le cumul des années m'a permis de bénéficier des bienfaits de la retraite. Curieux de nature, j’ai commencé à écrire. Une excellente rencontre avec  l'écrivain de talent Philippe Tabary m’a amené à éditer deux livres que je prends plaisir, chers lecteurs à vous présenter. :

  5. Merci de me faire part de vos commentaires qu’ils soient favorables ou non

  1. Précision : La sortie de « La longère aux roses blanches » est prévue pour fin 2016 début 2017

     Voir site de Ph. Tabary : <livres-ph-tabary.pagesperso-orange.fr>